À la recherche de Ingmar Bergman
Searching for Ingmar Bergman
de Margarethe von Trotta
Sélection officielle
Cannes Classics






L’héritage d’un maître

Ingmar Bergman aurait eu cent ans le 14 juillet 2018. Pour célébrer l’anniversaire, deux documentaires consacrés à l’auteur du Septième Sceau, qui avaient été projetés à Cannes Classics, connaissent une sortie en salle. Notre rédaction n’a pas vu Ingmar Bergman, une année dans une vie de Jane Magnusson, distribué par Carlotta, qui semble retracer les zones d’ombre de l’existence privée du cinéaste. La démarche de la réalisatrice Margarethe von Trotta se veut tout autre. À la recherche de Ingmar Bergman, distribué par Épicentre propose une réflexion « sur l’héritage du maître, son travail […] qui continue d’inspirer des générations de réalisateurs ». Le pré-générique donne le ton. Margarethe von Trotta accomplit un pèlerinage sur la plage où furent tournées les premières scènes du Septième Sceau. Alternent ainsi des images du présent et des extraits de films où elle se livre à une analyse filmique des premiers plans de l’œuvre qui a déclenché sa vocation de cinéaste. Étudiante à Paris dans les années 60, von Trotta qui se destinait à une carrière de comédienne décida en effet de changer de voie après avoir découvert l’œuvre de Bergman par l’intermédiaire de jeunes gens proches des Cahiers du cinéma. Et elle a toujours voué une admiration au réalisateur qui par ailleurs avait classé son film Les Années de plomb dans la liste de ses onze films préférés à l’occasion d’une manifestation cinématographique. Pour qui a vu et apprécié les films de Bergman, le documentaire est forcément exaltant et les nouvelles générations  y verront une introduction pertinente à son œuvre. La réalisatrice insiste sur l’univers d’un génie du septième art qui a dépeint de sublimes portraits de couples et s’est imprégné des thèmes du mysticisme et des rapports entre le théâtre et le réel, tout en optant pour une mise en scène à la fois sobre et expressive. Elle insiste aussi sur ses talents de dramaturge, les scénarios de ses propres films ayant d’ailleurs été mis en scène au théâtre (Scènes de la vie conjugale).

Mêlant extraits de son œuvre, filmage de ses lieux de résidence et de travail, entretiens avec des cinéastes (Olivier Assayas, Carlos Saura…), rencontres avec des actrices qu’il a dirigées (Liv Ullmann bien sûr mais aussi Gunnel Lindblom), ou avec des membres de sa famille (son fils Daniel Bergman), À la recherche de Ingmar Bergman regorge d’informations précieuses sur les rapports entre sa vie et son œuvre : les problèmes entre la mère et la fille de Sonate d’automne font écho aux déboires de Bergman avec ses propres enfants, qui avaient le sentiment d’être négligés par leurs parents artistes. On apprend aussi que l’école de Göteborg (Bo Widerberg) a toujours été ignorée par Stockholm et la Fondation Bergman, depuis que le maître ne supportait pas de voir la concurrence de jeunes cinéastes explorant d’autres voies. L’un des moments les plus réjouissants du documentaire est la réaction de Ruben Östlund (The Square), surpris qu’une réalisatrice allemande vienne lui demander son avis sur Bergman, lui qui n’a jamais été invité par les thuriféraires suédois du cinéaste. On pourra toutefois relever trois limites au documentaire. En premier lieu, Margarethe von Trotta s’intéresse peu au Bergman des années 50, qui a donné quelques pépites (Sourires d’une nuit d’été). Par ailleurs, la sanctification de la Nouvelle Vague française finit par lasser, comme si le cinéma d’auteur en France et à l’étranger n’avait pas existé avant ce mouvement. Enfin, ces documentaires de cinéma, pour intéressants qu’ils soient, ont davantage leur place dans les festivals, les écrans de télé ou les sites de streaming, quand bien des films ne sont pas distribués. On conseillera donc aux lecteurs qui le peuvent de voir directement des reprises de Bergman, un grand nombre de ses longs métrages étant bientôt sur les écrans à l’initiative de la Cinémathèque française et de Carlotta.

Gérard Crespo



 

 


1h39 - Allemagne, France - Documentaire - Production : BOFA PRODUCTIONS - Distributeur : ÉPICENTRE FILMS.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS