L'Atelier
de Laurent Cantet
Sélection officielle
Un Certain Regard






Portrait de groupe avec dame

La Ciotat, été 2016. Antoine a accepté de suivre un atelier d'écriture où quelques jeunes en insertion doivent écrire un roman noir avec l’aide d’Olivia (Marina Foïs), une romancière reconnue. Ce travail  va faire resurgir le passé ouvrier de la ville, son chantier naval fermé depuis vingt-cinq ans : toute une nostalgie qui n'intéresse pas Antoine. Davantage connecté à l'anxiété du monde actuel, il va s’opposer rapidement au groupe et à Olivia que la violence du jeune homme va alarmer autant que séduire…
L’Atelier est basé sur des faits réels, un dispositif similaire ayant été mené à La Ciotat dans les années 90. Co-écrit avec Robin Campillo, dont 120 battements par minutes fut le choc de Cannes 2017, L'Atelier est une réussite, malgré un début qui pouvait laisser penser que le film n’allait être qu’un exercice de style sur le thème maintes fois abordé de la jeunesse déshéritée, sur fond de joliesse littéraire. En outre des emprunts manifestes à d'autres cinéastes (ce qui n'est pas un problème en soi) laissaient ici présager un sentiment de réchauffé : le réalisateur et le scénariste auraient-ils été trop influencés par L’Esquive d’Abdellatif Kechiche ou le récent Corniche Kennedy de Dominique Cabrera, auquel fait songer l’utilisation de la Méditerranée et d'images de plongeons d’adolescents ? Laurent Cantet et Robin Campillo nous rassurent vite, et l’œuvre trouve ses marques avec un sens certain de la narration et de la finesse des caractères. Loin de nous ressortir le discours usé sur les vertus de la pédagogie, de l'art et de la créativité pour sauver des jeunes âmes en détresse, les auteurs n’hésitent pas à brouiller les pistes et les genres, jusqu’à une inquiétante scène de suspense nocturne qui mène peut-être sur le sentier du thriller. Et si influences il y a, c'est d'abord dans les œuvres de Cantet et Campillo qu'il faut les chercher.

La confrontation entre l’écrivaine et les jeunes, mais aussi entre les ados eux-mêmes, fait écho aux difficultés du professeur (François Bégaudeau) dans Entre les murs, Palme d’or 2008. Le contexte de la désindustrialisation est dans le prolongement de Ressources humaines, les vestiges du chantier naval se substituant à l’usine de biens d’équipement. Quant à l’étrange relation entre Olivia et Antoine, on peut y voir autant une version plus implicite des rapports entre les touristes occidentales et les jeunes autochtones dans Vers le sud de Laurent Cantet, qu’une variation autour du désir et de la protection déjà traités par Robin Campillo dans Eastern Boys. On reste bien sûr dans l’ambiguïté car Olivia agit davantage comme une mère par procuration souhaitant percer le mystère d’un garçon en souffrance, tandis que ce dernier semble sincèrement attaché aux travaux littéraires de l’intellectuelle, malgré son regard critique. Brassant des thèmes dans l’air du temps, comme la montée de l’extrême droite, les dangers de la radicalisation sur Internet et les effets d’une certaine « horreur économique », Laurent Cantet ne tombe pas dans le piège du film démonstratif et nous offre un beau portrait de groupe avec dame. « Comme cinéaste, mais aussi comme spectateur, je ne peux m’attacher à un personnage que s’il a une autonomie qui lui permet parfois d’échapper à la simple nécessité du scénario. C’est pour cela que je tiens à ce que chaque scène soit tournée par plusieurs caméras, et qu’elle le soit chaque fois du début à la fin. Pour que parfois quelque chose advienne qui n’avait pas été complètement prévu », a précisé Cantet. Ce mélange de rigueur d’écriture et d’espace de liberté créé par la mise en scène n’est pas la moindre qualité de L’Atelier. Il faut aussi souligner le brio de la direction d’acteurs : Marina Foïs trouve peut-être le meilleur rôle de sa carrière et parmi les jeunes non professionnels, Matthieu Lucci crève littéralement l’écran.

Gérard Crespo


1h54 - France - Scénario : Laurent CANTET, Laurent CAMPILLO - Interprétation : Marina FOÏS, Matthieu LUCCI, Florian BEAUJEAN, Julien SOUVE, Olivier THOURET, Warda RAMMACH, Issam TALBI, Mélissa GUILBERT, Lény SELLAM.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS