La Petite marchande de roses
The Rose Seller (La Vendedora de rosas) - de Victor Gaviria
avec Lady Tabares, Mileider Gil,
Marta Correal...
Sélection officielle
Compétition
 

Para qué zapatos si no hay casa...
Medellín, Colombie. A cause d'une enfant livrée à la rue et à la mendicité la veille de Noël, de l'omniprésence des lumières volées à la nuit, du souvenir d'une grand-mère qui seule l'aurait aimée, le thème de La vendedora de rosas évoque La petite marchande d'allumettes. Mais, parce que c'est l'histoire du quotidien de millions d'enfants, le conte est éclipsé par le documentaire, le témoignage bien réel sur les enfants de la rue qui consument le temps inutile d'une existence à laquelle le monde ne laisse aucune chance.
Tout en observant une forte solidarité vis-à-vis de leur "famille", Lady et ses amies, sont dignes, orgueilleuses, révoltées et ne font aucune concession, défendant pied à pied un territoire qui, bien que dérisoire, est leur seule survie, gagnant heure par heure les biberons de colle qui nourrissent leurs estomacs, leur solitude et leurs rêves. Dans leurs paradis artificiels, les lumières qui émerveillent encore leurs regards d'enfants cèdent vite le pas à l'univers de leur vie nocturne. On imagine les difficultés du tournage de ce film,

interprété par des enfants qui, du jour au lendemain, ont dû composer le rôle de leur propre misère et tenté, un court instant, de sortir de l'ombre à laquelle ils sont condamnés.

Patrick Jansen


RETOUR