The Target
Pyo Jeok
de Chang
Sélection officielle
Séance de minuit







« Maintenant, celui qui merde, il est mort »

Produit par Syd Lym, à qui on doit déjà Old Boy, The Target est le second long métrage de Chang. Auteur de clips créés pour des stars comme BoA, Sung Si-kyung ou Big Mamma, Chang avait réalisé en 2008 Death Bell, qui avait attiré l'attention de l'industrie cinématographique coréenne. Ce deuxième opus est le remake de À bout portant, un polar français de Fred Carayé réalisé en 2010, interprété par Gilles Lellouche, Roschdy Zem et Gérard Lanvin, et diversement apprécié à sa sortie. Le scénario de The Target n'est pas de tout repos. Ancien mercenaire, Yeo-hoon mène aujourd’hui une vie paisible. Un jour, il va récupérer un dossier dans un bureau et y découvre un homme assassiné. Les tueurs attaquent et poursuivent Yeo-hoon qui est blessé par balle et transféré à l’hôpital. Le lendemain, la victime du meurtre est identifiée comme le P-DG d’un grand groupe et Yeo-hoon devient alors le principal suspect. Yeo-hoon est admis à l’hôpital où Tae-jun travaille comme interne. Ce dernier mène une vie heureuse avec sa femme enceinte, Hee-joo. Pendant son service de nuit, Tae-jun sauve Yeo-hoon des mains des tueurs. Le lendemain, sa femme est enlevée et Tae-jun reçoit un appel téléphonique lui ordonnant de faire sortir Yeo-hoon de l’hôpital en échange de sa femme.

Pour la sauver, Tae-jun aide Yeo-hoon à s’enfuir de l’hôpital. Commence alors une dangereuse course-poursuite de 36 heures...

L'influence du vidéo-clip est manifeste dans ce polar sous acide dont le moins que l'on puisse dire est qu'il ménage les temps morts. Les séquences de poursuite ne manquent pas de panache, et Chang n'est pas avare de scènes de bravoure, d'une intervention de la police judiciaire à l'hôpital à un assaut final, en passant par une bagarre dans une salle de scanner. Le clou du film, sur lequel ne nous attarderons pas, est sans doute le meurtre soudain d'un des protagonistes en plein milieu du récit, procédé qui révèle que Psychose a sans doute marqué le cinéaste. Disposant d'un confortable budget, Chang montre qu'il est un artisan efficace, à défaut d'être un auteur réellement inspiré. Il faut dire que dans le genre du thriller, le cinéma asiatique et notamment coréen a placé la barre très haut depuis au moins une décennie, comme l'on attesté des œuvres aussi magistrales que Lady Vengeance (Park Chan-wook, 2005) ou J'ai rencontré le diable (Kim Jee-woon, 2010). The Target n'en confirme pas moins un savoir-faire louable.

Gérard Crespo


 

 


1h39 - Corée du Sud - Scénario : - Interprétation : Ryoo SEUNG-YONG, Yu JUNSANG, Jin-wook LEE.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS