Zaneta
Cesta Ven
de Petr Vaclav
Acid


Sortie en salle : 6 mai 2015




Le temps des Gitans

Zaneta et David vivent en Bohème du Nord avec une petite fille et la jeune sœur de Zaneta. Ils sont Roms, et dans la galère, entassés dans un minuscule appartement dans lequel la télévision et un ordinateur semblent l'unique lien avec le monde extérieur. Le premier plan est saisissant, qui voit la jeune femme (une vingtaine d'années) avoir un entretien médical, et où l'on apprend que sa mère est décédée à 28 ans et que Zaneta a subi trois avortements depuis son adolescence. La suite du scénario décrit une descente aux enfers, déclenchée à partir du moment où elle ne trouve pas d'emploi (même en intérim), et où David se trouve pris dans un cercle vicieux des combines, des emprunts, et des règlements de comptes. De la maison vétuste où son père croupit en compagnie d'une mégère, d'un ado taciturne et d'un ex-taulard, à un foyer pour jeunes mères infesté de punaises, les séquences du film versent dans un néoréalisme amer et sec, sans misérabilisme larmoyant.

Plus proche de Rosetta que d'une héroïne de Zola, Zaneta est une battante qui mène une lutte constante : contre les employeurs et les services sociaux qui la stigmatisent, contre un compagnon qu'elle aime mais à qui elle reproche ses fréquentations, contre les profiteurs de la misère humaine, et pour le droit à satisfaire ses besoins fondamentaux. Cinéaste tchèque qui vit à Paris depuis 2003, Petr Vaclav a toujours été choqué par le racisme anti-Gitan qui était caractéristique de la Tchécoslovaquie et qui rejaillit depuis quelques années dans son pays. Son film se veut militant dans la lutte contre les discriminations mais il ne tombe jamais dans les pièges de la lourdeur démonstrative. Cesta ven (« Je m'en sortirai » ) décrit une réalité sociale et séduit par ses non-dits, sa concision et son style sans fioritures. Comme l'a montré Dominique Cabrera, le film ressemble en fait à ses personnages : « Il se fraie avec obstination un chemin entre la vie modeste, la vie morale, le chaos et la vie possible ».

Gérard Crespo

 

 


1h40 - République tchèque - Scénario : Petr VACLAV - Interprétation : Klaudia DUDOVA, David ISTOK, Sara MAKULOVA.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS