Monsoon Shootout
de Amit Kumar
Sélection officielle
Hors compétition - Séance de minuit








Killing or not killing

Pour son premier long métrage, Amit Kumar, jusqu'alors assistant-réalisateur sur plusieurs productions internationales, a été doté de moyens confortables pour signer ce thriller indien. C'est d'abord un budget d'un million de dollars, cofinancé par UK Film Council Development (en faillite au début du tournage) et plusieurs partenaires mondiaux dont Arte. C'est ensuite un casting de luxe comprenant notamment la star locale Nawazuddin Siddiqui, aperçue l'an dernier dans Gangs of Wasseypur. Amit Kumar a écrit lui-même le scénario, complexe, articulé autour du geste qu'hésite à faire Adi, un jeune policier : tirer ou ne pas tirer sur un parrain de la pègre qui sème la terreur dans la ville de Mumbai. Le récit à tiroirs qui en résulte fait alors un peu penser au dispositif de Smoking et No smoking. Là s'arrête la comparaison et le réalisateur indien n'a aucun lien avec les univers de Alan Ayckbourn, Alain Resnais et Jaoui/Bacri...

On pense plus à la tendance d'un certain cinéma contemporain inspiré de la déconstruction policière consistant à filmer plusieurs fois la même action en fonction du point de vue des différents personnages. Cela a donné aussi bien Jackie Brown (Quentin Tarantino, 1997) que Ajami, mention spécial Caméra d'or en 2009.

Amit Kunar est indiscutablement un bon technicien qui sait filmer un environnement urbain et créer une tension dramatique, à l'instar de ces poursuites dans les bidonvilles. Les pluies de la mousson créent un effet visuel certain et on lui sera reconnaissant de vouloir dépoussiérer un genre trop souvent miné par les conventions. Moonsoon Shoutout souffre pourtant d'un scénario incompréhensible, sans que cela soit compensé par la fascination narrative et esthétique déployée naguère par Howard Hawks et William Faulkner (Le Grand sommeil). On est ici dans l'exercice de style un peu gratuit et la virtuosité trop ostentatoire. Mais les nombreuses fusillades et explosions ont réussi à tenir en éveil les festivaliers cannois venus assister à l'une des deux rituelles « séances de minuit ».

Gérard Crespo


 

 


1h22 - Inde - Scénario : Amit KUMAR - Interprétation : Nawazuddin SIDDIQUI, Tannishtha CHATTERJEE, Jayant GADEKAR.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS