Michael Kohlhaas
de Arnaud des Pallières
Sélection officielle
En compétition



Sortie en salle : 14 août 2013




L'homme qui réclamait la justice pour ses chevaux

Diplômé de la FEMIS, auteur de longs métrages et documentaires dont la sortie a été quelque peu confidentielle, Arnaud des Pallières se retrouve propulsé en haut des marches pour son adaptation d'un roman de Heinrich von Kleist, dont Volker Schlöndorff avait déjà proposé une version en 1969, avec David Warner et Anna Karina. Les conventions du film à costumes sont bien réelles, l'action se situant au XVIe siècle, quelque part dans les Cévennes. On est cependant plus proche du minimalisme du Jean-Pierre Denis de Champ d'honneur que de la reconstitution minutieuse d'un Bertrand Tavernier pour La Princesse de Montpensier, même si la critique sociale est aussi féroce. Michael Kohlhaas est un prospère marchand de chevaux, menant une vie familiale aisée et heureuse. Le jour où un noble local lui fait subir un lourd préjudice, il tente en vain de réclamer réparation. Lorsqu'il comprend que l'injustice débouchera sur l'impunité, cet homme pieux, intègre et sans histoire lève une armée populaire et met les villes à sac pour rétablir son droit.

« Ce qui compte dans ce récit, ce sont les raisons humaines et elles me paraissent transhistoriques. Les personnages et les questions qu’ils portent sont très actuels », déclare le cinéaste. Le film a le mérite de transcender les époques mais aussi les lieux géographiques, tout en échappant à la lourdeur démonstrative. Fidèle à l'esprit du roman de Kleist, il adapte le matériau à un contexte français, jusqu'à l'usage de dialectes locaux itinérants. C'est ainsi que le catalan est parlé dans la bouche d'un personnage incarné par Sergi Lopez. Le réalisateur (bien épaulé par son chef-opérateur) maîtrise l'art du filmage de paysages qui forment davantage qu'un simple décor, les nuages ou le soleil cuisant contribuant au climat oppressant qui parcourt le récit. La bande-son attentive au moindre bruit de branche cassée et au soufflement du vent renforce tant le côté réaliste que théâtral d'une tragédie. En dépit de ces qualités, le film reste marqué par une certaine platitude ambiante et l'on peine à dépasser le niveau d'une bonne dramatique de l'ORTF. C'est dommage pour Mads Mikkelsen qui confirme son statut de grand acteur révélé dans La Chasse et qui est bien entouré de visages familiers dont Amira Casar, Jacques Nolot, Denis Lavant ou Bruno Ganz.

Gérard Crespo


 

 


2h05 - France, Allemagne - Scénario : Arnaud des PALLIERES, Christelle BERTHEVAS, d'après le roman de Heinrich von Kleist - Interprétation : Mads MIKKELSEN, Bruno GANZ, Sergi LOPEZ, Mélusine MAYANCE, Denis LAVANT, Jacques NOLOT, David KROSS, David BENNENT, Amira CASAR.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS