La Bataille de Solférino
de Justine Triet
Acid


Sortie en salle : 18 septembre 2013





Un dimanche pas comme les autres

Diplômée des Beaux-Arts, Justine Triet réalise un premier long métrage original et attachant. Le film démarre comme un comédie dramatique de chambre, qui voit Laetitia aux prises avec un baby-sitter débordé, avant de réaliser que Vincent, son ex, avec lequel elle est en très mauvais terme, veut absolument rencontrer leurs deux filles. Ce n'est vraiment pas le jour, car Laetitia, qui est journaliste, doit partir rue Solférino (où se trouve le siège du Parti socialiste) afin de couvrir les résultats de l'élection présidentielle pour une chaîne de télévision. Les petits tracas de sa vie quotidienne viennent ici interférer non seulement avec sa vie professionnelle mais aussi la conscience collective très forte dans la foule des sympathisants de François Hollande. Justine Triet a eu l'autorisation de tournage le 6 mai 2012 et le film prend alors une tournure documentaire puisque la caméra ne filme pas des figurants mais les véritables personnes présentes dans la rue Solférino, qui prennent l'actrice Laetitia Dosch pour une vraie reporter de télé... Cette mise en abyme est particulièrement croustillante quand Vincent et le baby-sitter débarquent sur le lieu le plus euphorique et le plus peuplé de la capitale...

Fan de Cassavetes, Justine Triet est habile dans les séquences qui mettent en avant l'hystérie de certains personnages. Elle est bien épaulée par Vincent Macaigne, l'une des révélations de l'année, que l'on également vu dans 2 automnes 3 hivers. « Je crois à une forme de bordel organisé de la mise en scène », confie la cinéaste, qui se plait à avoir un matériau écrit structuré face à « des éléments perturbateurs qui vont placer les acteurs dans une situation inconfortable parce qu'impossible à maîtriser ». C'est ce qui fait la saveur des séquences tournées rue Solférino. La singularité du dispositif masque cependant mal une facture précisément télévisuelle, un scénario qui tient en trois pages et des dialogues de sitcom. Le choix des seconds rôles est discutable : faire appel à des réalisateurs plutôt qu'à de jeunes acteurs crée certes une distanciation supplémentaire mais nuit à la crédibilité de l'ensemble. Ces réserves n'empêchent pas La Bataille de Solférino d'être un agréable divertissement.

Gérard Crespo


 

 


1h34 - France - Scénario : Justine TRIET - Interprétation : Laetitia DOSCH, Vincent MACAIGNE, Arthur HARARI, Virgil VERNIER, Marc-Antoine VAUGEOIS.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS