Miss Bala
de Gerardo Naranjo
Sélection officielle
Un certain regard



Sortie en salle : 2 mai 2012




Prix de beauté

Miss Bala est sans doute une date capitale dans l'histoire du cinéma mexicain et celle du polar. Film kafkaïen et effrayant, il dynamite les genres du mélodrame social mais aussi du thriller voire du film d'horreur. Le récit commence comme l'une de ces nombreuses fictions montrant le désarroi social : ici, une jeune fille (étonnante Stéfanie Sigman) souhaite aider son père et son petit frère à sortir de leur condition miséreuse. Elle tente alors sa chance au concours de prix de beauté régional. Un rendez-vous foireux dans une discothèque en compagnie de sa meilleure amie la met en contact avec une bande d'individus peu recommandables, avant qu'un règlement de comptes ne fasse un drame dans la boîte de nuit. C'est le début d'un cauchemar pour la postulante à la gloire... Miss Bala, sans effets racoleurs ni roublardises de scénario, offre alors une terrifiante descente aux enfers dans l'univers du trafic de drogues et des réseaux mafieux.

Gerardo Naranjo apparaît comme le digne héritier d'un Hitchcock dans cette capacité à suivre les déboires policiers de personnages ordinaires amenés du jour au lendemain dans des mésaventures pour lesquelles ils ne sont pas destinés. Un mélange de réalisme dans la dénonciation sociopolitique et de fantasmagorie narrative et terrifiante fait tout le prix d'un récit dont l'absurde vraisemblance (ou raisonnable invraisemblance) est maîtrisée de bout en bout. Il suffit de voir la séquence de l'intrusion dans la maison familiale ou celle de l'exécution punitive d'un policier pour apprécier le sens de la mise en scène du cinéaste, dont les plans séquences ne sont pas de simples figures de style. On songe à Cadavres exquis pour cette omniprésence de l'ennemi mafieux ou à Funny Games pour l'intrusion du harcèlement criminel dans le quotidien, voire à Lynch pour le jeu des faux-semblants, sans que ces références n'écrasent la réussite d'une œuvre pleinement aboutie.

Gérard Crespo


1h53 - Mexique - Scénario : Gerardo NARANJO, Mauricio KATZ - Interprétation : Stephanie SIGMAN, Noe HERNANDEZ, James RUSSO.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS