La Femme est l'avenir de l'homme
Woman Is the Futur of Man - Yeojaneum namjaui miraeda

Hong Sang-soo
Sélection officielle
content


De tous les cinéastes asiatiques révélés ces dernières années, Hong Sang-soo est sans doute le plus doué et son dernier film ne méritait pas l'accueil plutôt tiède qu'il a reçu. Après Le Jour où le cochon est tué dans le puits, La Vierge mise à nu par ses prétendants, Le Pouvoir de la province de Kangwon et Turning Gate, ce dernier opus au titre hommage à Aragon diffuse un charme réel.
Nous retrouvons à nouveau une histoire de jeunes adultes un peu paumés et “à côté de leurs pompesî auxquels sans aucun doute le réalisateur s'identifie. Les retrouvailles d'un cinéaste raté et d'un enseignant en arts plastiques, jadis amoureux de la même femme, et désireux de la retrouver, sont à l'origine d'un scénario qui pourrait tenir en quelques pages tant l'essentiel est ailleurs : marivaudages pitoyables noyés dans les vapeurs de l'alcool, rencontre sordide et quasiment muette dans une chambre d'hôtel, tragi-comédie des amours qui foirent...

Comme Ophuls, Hong sang-soo filme les scènes de comédie comme des temps de drame et les moments mélancoliques comme des instants de comédie. Comme Ozu, il maîtrise l'art des cadrages et des plans fixes. Comme les cinéastes de la Nouvelle vague (la trame rappelle Jules et Jim), il raconte sans fioritures des histoires simples tirées de son propre passé. Mais jamais ces références n'écrasent le réalisateur qui s'avère être le nouveau maître du cinéma de l'incommunicabilité et des passions manquées. Derrière la banalité de certains dialogues se lit le désarroi des personnages ; derrière le manque de clarté d'un flash-back apparaît l'incertitude de la mémoire...
Même si Turning Gate, formellement plus abouti, aurait créé un plus large consensus sur la Croisette, La Femme est l'avenir de l'homme ne démérite pas et confirme la vitalité de la cinématographie coréenne.

Gérard Crespo


1h28 - Corée, France - Scénario, dialogues : Hong Sangsoo - Photo : Kim Hyung-koo - Montage : Ham Sung-won - Musique : Cong Yong-jin - Interprétation : Yoo Jitae, Sung Hyunah, Kim Taewoo.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS