Las Horas del dia
The Hours of the Day
Jaime Rosales
Quinzaine des Réalisateurs
content


Premier long-métrage de Jaime Rosales, Las Horas del dia, présenté à la Quinzaine des réalisateurs, n'a pas trompé son monde : on y a reconnu la patte d'un jeune réalisateur de talent, dans un film qui sait être à la fois prévisible et déconcertant. Prenant comme prétexte de "couler" quelques heures de la vie quotidienne ordinaire avec le bel Abel (magnifique interprétation d'Alex Brandemulh, en dilution intégrale dans le rôle), Rosales réussit à nous l'injecter de même, juste sous l'épiderme.

Abel agit bien là ou ça fait mal : avec sa dégaine "bon ton belle gueule" qui invite jusqu'à l'identification,il se révèle au goutte à goutte, être bel et bien celui qu'on attendait : venant suspendre à nos sens en apesanteur, la peau de serial killer encore suante de ses méfaits ordinaires, il nous soulage et nous libère de l'insupportable quotidienneté des heures qui passent.

Nicolas Fine


1h43 - Espagne - Scénario : Jaime Rosales, Enric Rufas - Image : Oscar Durán - Son : Eva Valiño, Maite Rivera - Montage : Nino Martínez - Interprétation : Alex Brendemühl, Ágata Roca, Vicente Rome.

ACCUEIL

RETOUR A LA LISTE DES FILMS