The Yards
James Gray
Sélection Officielle

 

N’en déplaise aux journalistes qui sifflèrent le film à l’issue de la projection de presse, The Yards confirme bien le talent de James Gray qui avait étonné tout le monde avec Little Odessa, son superbe premier long métrage. Moins original sans doute, moins surprenant, c’est évident, ce polar n’en est pas moins passionnant et remarquablement réalisé. A sa sortie de prison, Leo revient chez lui avec un seul but : rester dans le droit chemin. Il trouve du travail chez son oncle, patron d’une compagnie électrique qui règne sur le métro new yorkais. Son ami de toujours, Willie, l’initie aux méthodes douteuses de la société. Leo découvre bientôt la face cachée des florissantes affaires de son oncle. Témoin d’un meurtre commis par Willie, il devient le coupable idéal.

Si Leo porte en lui une dimension tragique qui le condamne à lutter contre sa propre famille pour affirmer ses justes aspirations, son ami est constamment tiraillé entre le bien et le mal afin de poursuivre coûte que coûte le rêve américain. Une des grandes qualités du film est de distiller l’ambiguïté complexe qui saisit chaque personnage au détour de l’histoire remarquablement ficelée, largement ancrée dans la réalité d’une corruption qui a depuis longtemps gangréné les marchés publics au point de déclencher une commission d’enquête et un appel à la délation. C’est de tout cela que James Gray veut nous entretenir avec ce grand film noir, au rythme sans faille, à la mise en scène solide, accrochée aux grands principes du genre, à la lumière chaude et feutrée, en adéquation avec le discours pertinent et sans concession. A voir.

Gérard Camy

1h48 - Etats-Unis - Scénario et dialogues : James Gray, Matt Reeves - Images : Harris Savides - Décor : Kevin Thompson - Musique : Edward Shearmur, Howard Shore - Montage : Jeffrey Ford - Interprètes : Mark Wahlberg, Charlize Theron, Joaquin Phoenix, James Caan, Ellen Burstyn, Faye Dunaway.

RETOUR À L'INTRODUCTION

RETOUR A LA LISTE DES FILMS