Newcastle Boys
(Purely Belter)

Mark Herman
Quinzaine des Réalisateurs

très content

critique de Daniel Rocchia

 

Dans une petite ville du nord de l’Angleterre, quand on est gosse et fauché, l’horizon des rêves n’a pas d’autre forme que celle des tribunes du stade de foot où joue l’équipe championne locale. Gerry et Sewel en sont la touchante preuve : leur seul but est de réunir la somme faramineuse de mille livres pour un abonnement à l’année aux matchs de leurs idoles. Sur le mode de la comédie douce-amère, Mark Herman (réalisateur des Virtuoses en 1996) propose ici une histoire pleine de micro-événements, à l’échelle de la vie sans perspectives de ces deux jeunes garçons désoeuvrés. Nulle trace pourtant de dénonciation militante ou de critique sociale :

le film reste à la hauteur du point de vue des personnages, d’où l’impression d’assister à une série d’anecdotes sympathiques dans lesquelles semble poindre une certaine nostalgie. A l’arrivée, un vague sentiment de vide : c’est peut-être voulu, mais il était permis d’espérer davantage de la part d’un auteur si prometteur.

Daniel Rocchia

1h37 - Grande-Bretagne - Scénario : Mark Herman , d'après le roman “The season ticket” de Jonathan Tulloch - Images : Andy Collins - Décor : Don Taylor - Son : Clive Winter - Musique : Ian Broudie, Michael Gibbs - Montage : Michael Ellis - Interprètes : Chris Beattie, Greg McLane, Charlie Hardwick, Kevin Whately, Tim Healy.

RETOUR À L'INTRODUCTION

RETOUR A LA LISTE DES FILMS