De l'histoire ancienne
Orso Miret
Semaine Internationale
de la Critique


très content

 

Parce qu’il fait des recherches sur la résistance française pendant la deuxième guerre mondiale, un jeune homme s’intéresse au père d’un ami qui fut un grand résistant. Agé, ce dernier meurt. Le désarroi de son épouse, de ses deux fils et de sa fille est d’autant plus important que ceux-ci ne savent pas comment aborder le passé historique du défunt. La femme perd la tête et les enfants se disputent. Avec ce premier long métrage singulier et difficile, Orso Miret, diplômé de la FEMIS, a obtenu le Prix Jean Vigo ( ex-aequo avec Saint-Cyr de Patricia Mazuy).

La rigueur du découpage, l’âpreté du sujet force le respect. Toutefois, l’enquête du jeune chercheur se dilue au fil du film, et la passionnante imbrication entre la Grande Histoire et l’histoire individuelle que le réalisateur organise à travers une tension oppressante laisse la place à la description de rapports familiaux difficiles et à l’évolution psychologique de son ami pour qui le deuil de son père est un véritable traumatisme. Dommage. Mais cela n’enlève rien au regard juste, à l’écriture si profondément cinématographique d’Orso Miret.
Gérard Camy

2h - France - Scénario : Orso Miret , Roger Bohbot, Agnès de Sacy - Images : Olivier Chambon - Décor : Christian Roudil - Son : Patrice Mendez - Montage : Agnès Bruckert - Interprètes : Yann Goven, Olivier Gourmet, Brigitte Catillon, Martine Audrain, Eric Elmosnino, Jocelyne Desverchere, Jacques Spiesser, Marie-Christine Letort, Violeta Ferrer, Maher Camoun.

RETOUR À L'INTRODUCTION

RETOUR A LA LISTE DES FILMS