Faites comme si je n'étais pas là
(Pretend I'm Not Here)
Olivier Jahan
Quinzaine des Réalisateurs

très content

critique de Gérard Camy

 

Des immeubles la nuit. Des appartements éclairés. Des disputes, des amoureux et des secrets… et Eric, 18 ans, qui, depuis sa chambre, espionne toute cette vie avec sa paire de jumelles. Mais le jeune voyeur qui ne se limite pas au seul fait de regarder, il n’hésite pas à mettre des petits mots anonymes dans les bo”tes aux lettres. Depuis la mort de son père, Eric évite toute communication frontale avec sa mère, son beau-père ou ses camarades de lycée. Il préfère cette communication épistolaire dans laquelle personne ne sait qui il est. Une jeune fille facile s’intéresse à sa personnalité solitaire et mystérieuse et tente de le faire parler sur ses propres sentiments et non plus de jouer avec ceux des autres.

Olivier Jahan tenait sans aucun doute une histoire passionnante et étrange en plaçant au centre de son film un Eric mystérieux, maître d’orchestre de toute une population qu’il manipule avec ses petits mots de la destinée. Mais à vouloir trop embrasser de thèmes, il s’embourbe dans une histoire qui perd toute crédibilité : voyeurisme, mort du père et (bien sûr) refus du beau-père, alcoolisme et éveil sexuel, l’homosexualité… Les poncifs s’accumulent. La mise en scène est sensible mais sans relief et ne permet jamais de transcender le film. Néanmoins pour une première réalisation, le travail est louable. Et puis, les Emma De Caunes, JK Regnier et Sami Bouajila interprètent avec justesse des personnages complexes.

Julien Camy

1h41 - France / Italie - Scénario : Olivier Jahan, Michel C. Pouzol - Images : Gilles Porte - Décor : André Fonsny - Son : Cyril Moisson, Stéphane Tiébaut - Musique : Milos Corsiny - Montage : Nathalie Langlade - Interprètes : Jérémie Renier, Aurore Clément, John Leysen, Emma de Caunes, Nathalie Richard, Sami Bouyajila, Pierre Berriau.

RETOUR À L'INTRODUCTION

RETOUR A LA LISTE DES FILMS