Cuba feliz
Karim Dridi
Quinzaine des Réalisateurs

content

critique de Marie-Jo Astic

 

Quelques accords de guitare et voici que “El Gallo”, chanteur des rues à La Havane, commence sa balade musicale qui le conduit dans toute la Grande Caraïbe à la source des légendes musicales et à la rencontre d'amis – stars de la salsa, rappeurs, orchestres endiablés, chanteuses de bolero, jazzmen improvisateurs, tambours mystiques… – qui, à chaque escale, célèbrent avec lui leur amour du rythme et de la musique. Sur les routes, dans les trains, au fond des arrière-cours, “El Gallo” – qui faisait en réalité son premier voyage à Cuba – accompagne Karim Dridi et l'équipe du film pour ce concert vivant où clichés et tourisme n'ont aucune place. Au-delà de l'authenticité, c'est une énergie vitale que le

peuple cubain puise dans la musique dans tous ses états.
Après Buena Vista social club de Wenders, avec Cuba Feliz, on pourrait craindre que Karim Dridi sacrifie, comme beaucoup, au phénomène de mode que Cuba génère depuis quelques années : mais eux, comme tous ceux qui un jour ont fait le voyage, confirment que, là-bas plus que nulle part ailleurs, l'omniprésence et la magie de la musique sont bien réelles et absolument indissociables d'un peuple avec lequel chaque approche et chaque échange est un véritable cadeau pour quiconque part à sa rencontre, en faisant la route ou grâce à un film comme celui-là.

Marie-Jo Astic

1h30 - France - Scénario : Pascal Letellier, Karim Dridi - Images : Karim Dridi - Son : Michel Brethez - Montage : Lise Beaulieu - Musique et interprètes : Miguel del Morales dit “el Gallo”, Candido Fabre, Mirta Gonzales, Aljandro Almenares, armandito Machado, Gilberto Mendez, Pepin Vaillant, Anibal Avila, Zaïda Reyte, Paisan Mallet, Cesar Nabas dit “Antonio”, Los Cubanos Jubilados, Eulises Sanchez, Mario Sanchez Martinez dit “Juan”, Carlo Boromeo Planchez dit “Cambron”, Alberto Pablo.

RETOUR À L'INTRODUCTION

RETOUR A LA LISTE DES FILMS