C'est la vie
(Such Is Life - Asi es la vida)

Arturo Ripstein
Sélection Officielle
Un Certain Regard

content

critique de Pierre Soubeyras

 

Pour le spectateur familier de l'univers du cinéaste mexicain, C'est la vie (tourné en caméra numérique DV, gonflé en 35 mm : résultat splendide !) ne surprendra nullement quant aux thèmes investis et aux lieux visités.
Dans l'arrière-cour d'un immeuble de quartier populaire, se joue un mélodrame contemporain : une femme folle de couleur, seule avec ses enfants, pleure la trahison de son mari, parti convoler avec la fille, bien plus jeune, du propriétaire des lieux.
Après le ton plus sobre du précédent opus, Pas de lettre pour le Colonel, (en compétition à Cannes l'an dernier), Ripstein renoue avec son univers baroque et coloré, peuplé de femmes sacrifiées et de mâles lâches ou odieux.

Ce style très ma”trisé, allié à l'interprétation intense des actrices (l'habituelle Patricia Reyes Spinola et une nouvelle venue, Arcelia Ramirez, qui n'as rien à lui envier), font de ce qui s'avère une adaptation moderne de Médée, un film fort et dense. La fin, tragique (et attendue pour les connaisseurs de l'œuvre antique), est traitée avec un réalisme impitoyable et glaçant.
On peut demeurer plus sceptique face aux effets de distanciation voulus par le cinéaste : caméra DV traitée comme un personnage (que l'on somme d'aller voir ailleurs), écrans TV dont les émissions commentent l'action.

Pierre Soubeyras

1h38 - Mexique - Scénario et dialogues : Paz Alicia Garciadiego, Arturo Ripstein - Images : Guillerma Granillo - Décor : Claudio Contreras - Musique : David Mansfield, Leoncio Lara - Montage : Carlos Puente - Interprètes : Arcelia Ramirez, Patricia Reyes Spindola, Ernesto Yanez, Luis Felipe Tovar.

RETOUR À L'INTRODUCTION

RETOUR A LA LISTE DES FILMS