L’Adieu
(Abschied)

Jan Schütte
Quinzaine des Réalisateurs

bof

critique de Gérard Crespo

 

Les assidus de la Quinzaine des Réalisateurs se souviendront peut-être de Auf wiedersehen Amerika (1994), sympathique petit film montrant de vieux juifs polonais quittant Brooklyn pour revenir en Europe. Le thème de la vieillesse et des bilans semble tenir à cœur à Jan Schütte qui s’intéresse cette fois à Bertold Brecht. Ce n’est pas l’adaptation d’une œuvre du célèbre poète et auteur dramatique, mais une fiction dont l’action respecte l’unité de temps et de lieu. Dans une maison de campagne de la province brandebourgeoise, Brecht, sur le point de regagner Berlin, passe son dernier jour de vacances. Il est entouré de plusieurs femmes qui ont joué un rôle dans son existence ainsi que d’un écrivain activiste contestataire. Pendant ce temps, les agents de la Stasi guettent entre deux graciles bouleaux…

Des prises de vue champêtres empreintes de sérénité (bords de lac paisibles, clairières lumineuses) contrastent brutalement avec la violence des émotions perçue sur les visages et la cruauté des dialogues qui font ressortir les haines, jalousies, trahisons et espoirs brisés. Sans doute le réalisateur n’a-t-il pas voulu adopter le style "distancié" des mises en scène de Brecht et a-t-il opté pour la simplicité narrative et linéaire. Cette absence de prétention l’honore mais marque en même temps la limite d’une œuvre très télévisuelle. Les rancœurs et les mesquineries des personnages qui entourent le "maître" nous laissent plutôt de marbre et ce "dimanche à la campagne" manque quelque peu d’ampleur. Le film a pourtant le mérite de traiter un contexte historique (l’Allemagne des années 50) qui n’a pas été très souvent abordé au cinéma.

Gérard Crespo

1h31 - Allemagne - Scénario et dialogues : Klaus Pohl - Images : Edward Klosinski - Décor : Katharina Wöppermann - Musique : John Cale - Montage : Renate Merck - Interprètes : Josef Bierbichler, Monica Bleibtreu, Jeanette Hain, Elfriede Irrall, Margit Rogall, Samuel Fintzi.

RETOUR À L'INTRODUCTION

RETOUR A LA LISTE DES FILMS